đź“š Le medley de la semaine #17

newsletter | 0 commentaires

✍️ Écrire c’est grandir 

Aujourd’hui je vais faire un des exercices que je fais tous les matins, sauf que je vais le rendre public. 

Cet exercice consiste simplement Ă  prendre un stylo, un cahier ou mon ordinateur pour Ă©crire. 

Écrire quoi ? 

Tout ce qui me passe par la tĂŞte. Le bon, le moins bon, ce qui m’agace en ce moment, les tâches Ă  accomplir, les bonnes rencontres, les bons moments, les sujets que je dois travailler… Tout y passe suivant l’humeur et l’inspiration.  

Parfois ces 3 lignes, d’autres matins c’est 3 pages.  

Parfois ça n’a pas de sens, une suite de phrase ou de mots qui n’ont pas de liens entre eux. D’autres matins, ça pourrait s’apparenter Ă  de la poĂ©sie.  

Pourquoi cette habitude ? 

Parce que le pouvoir des mots est fort. Il a su embarquer des foules : Martin Luther King, Nelson Mandela, DalaĂŻ-Lama.. Des mots bien utilisĂ©s ont un pouvoir phĂ©nomĂ©nal.  

Le marketing, la persuasion, la rhĂ©torique, la politique, la philosophie sont simplement diffĂ©rentes façons d’utiliser les mots. 

Et pour en revenir Ă  nous, utiliser l’Ă©criture et le pouvoir des mots pour son propre service est tout aussi puissant.  

Lorsque j’Ă©cris, je couche sur papier des choses auxquelles je pense, mais que je n’arrive pas toujours Ă  exprimer, Ă  comprendre ou Ă  analyser. 

L’Ă©crire me permet de structurer ma pensĂ©e, d’y voir avec un autre angle. Prendre le temps de l’Ă©crire c’est prendre le temps d’y penser et d’y accorder un certain recul.  

C’est aussi un moyen de me plaindre, de râler, de libĂ©rer ce qui bloque quand il est difficile de trouver une oreille attentive. Et putain ça fait du bien.  

Bien souvent, après avoir couchĂ© sur papier mes tourments, j’y vois plus clair, je me sens plus lĂ©ger, cela m’atteint moins. Comme une sorte de mĂ©ditation, j’en deviens l’observateur, le spectateur et j’y accorde beaucoup moins d’importance.  

Écrire, c’est une sorte de mĂ©ditation.  

pen on white lined paper selective focus photography

J’ai un ami, Yus, qui Ă©crit 1h Ă  1h30 par jour. J’en suis pas encore lĂ  mais j’y travaille. Yus, c’est quelqu’un ayant une capacitĂ© de prise de recul impressionnante. Serait-ce liĂ© ?  

Je vous conseille simplement d’essayer un matin, 3 minutes, 5 minutes, autant que vous le voulez. Sans rien y attendre de particulier, pas d’exigences Ă  avoir. Tout comme la mĂ©ditation.  

Laisser venir, mĂŞme si les mots n’ont pas de sens, mĂŞme si vous ne savez pas quoi dire. Commencez par raconter le temps qu’il fait, votre journĂ©e d’hier ou d’aujourd’hui.

Et petit Ă  petit votre histoire s’Ă©crira.  


🚗 Les résultats de la passion economy

Je connais un ami qui connaît un ami… qui a une chaîne YouTube sur les voitures. Cet ami et un de ces amis (il y a beaucoup d’amis dans cette histoire) sont passionnés par l’automobile et ils ont décidé de créer une chaîne YT qui est bien plus sympa que l’historique Turbo sur M6.

Ces passionnĂ©s ont su crĂ©er une grande communautĂ© très investie avec plus de 700k abonnĂ©s. 

Il y a quelques jours, ils se sont lancĂ© un dĂ©fi d’envergure : customiser une Fiat Multipla pour qu’elle atteigne les 1000ch ! 

Visuel du projet LE MULTIPLA LE PLUS RAPIDE DU MONDE  Multipla AMG stage 1000

Pourquoi je vous parle de ça ?

Je ne suis pas du tout passionné par les voitures, mais ce qui m’intéresse, c’est leur capacité à amener leur communauté dans leur projet.
Ils ont créé une campagne de crowdfunding pour avoir une aide financière en expliquant tout leur programme de modification de la voiture.
Leur communauté étant tellement investie, ces 2 amis ont fait planter le site de crowdfunding à cause du trafic qu’ils ont généré. En 24h, ils ont atteint plus de 600% le montant dont ils avaient besoin, soit 300 000 euros ! En 24h !

VoilĂ  comment la passion economy peut ĂŞtre rentable. Comment vous pouvez partager votre passion Ă  un maximum de monde et gagner de l’argent. 

Le projet fou


đź–Ą Le retour du Salon SME pour les freelances et entrepreneurs.

Covid ou pas… le salon SME fait son retour cette annĂ©e. C’est un salon qui vous offre de dĂ©couvrir des solutions et conseils pour crĂ©er, dĂ©velopper votre projet ou rebondir grâce Ă  des confĂ©rences et des exposants. 

J’y Ă©tais l’annĂ©e dernière et j’avais apprĂ©ciĂ© certaines confĂ©rences. J’ai dĂ©couvert quelques trucs sympas. 

L’inscription est gratuite et cette année, le salon sera aussi en ligne. Ça serait dommage de ne pas en profiter où que vous soyez.
Bloquez votre agenda les 12 et 13 octobre et inscrivez-vous ci-dessous. Pour les Parisiens, rendez-vous au Palais des Congrès Porte Maillot.

Salon SME


🎧 De nouveaux podcasts à découvrir

Ma passion pour le format audio et la dĂ©couverte de contenu inspirant m’a amenĂ© Ă  trouver 3 nouvelles pĂ©pites. Que j’ai dĂ©couvert dans une newsletter (mais je ne me rappelle plus laquelle… Sorry). Comme j’ai adorĂ©, je vous les partage. Et ce sont des podcasts faits par des femmes. 

  • Concrètement : Une femme qui interviewe des entrepreneurs, artistes ou passionnĂ©s qui ont su faire leur place.
  • First-time Founders : Podcast entrepreneurial dĂ©diĂ© aux first-time entrepreneurs de la French Tech qui dĂ©mystifie leurs rĂ©ussites.
  • Radio Rosa est un podcast qui propose une conversation avec une femme au parcours singulier. Simple et authentique. C’est intĂ©ressant de voir le travail Ă  faire pour une femme par rapport aux hommes.

đź“š Les (autres) liens de la semaine

  • Une recette : La tarte aux figues
    Dernièrement, je suis allĂ© me balader du cĂ´tĂ© de Saint Malo et j’ai dĂ©couvert la crĂŞperie – salon de thĂ© Bergamote (merci ClĂ©ment pour la dĂ©couverte.). La tarte aux figues Ă©tait magique ! Du coup, j’ai retentĂ© l’expĂ©rience avec une recette “secrète” de mon ami. Mais je vous en mets une quand mĂŞme, parce que c’est la saison des figues et c’est trop bon ! (surtout avec une frangipane)
  • Une vidĂ©o : Un avis sur les protĂ©ines en poudre
    Un ami tient une chaîne YouTube sur la nutrition et la santé. Il a posté récemment une vidéo sur l’utilisation des protéines en poudre. Vous comprendrez dans cette courte vidéo pourquoi ce n’est pas dangereux d’en prendre.
  • Une application : Qobuz
    Qobuz, c’est un concurrent de Spotify, Deezer et Amazon Music. Leur proposition de valeur ? Il mise sur une offre qualitative et haut de gamme et sur la présence de contenus originaux. A tester, le son est d’une autre qualité, et c’est français.
  • Une sĂ©rie : The boys
    J’adore cette série complètement loufoque. Des super héros, super méchants. A binge watcher.
  • Un livre : « Simple Habits for Complex Times: Powerful Practices for Leaders Â»
    Dans une certaine mesure, il ressemble Ă  Black Swan de Taleb, mais en plus facile Ă  lire et avec pas mal de conseils sur la posture Ă  adopter face Ă  notre environnement complexe. Vous pouvez retrouver mes notes sur ce livre ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *